LES KORRIGANS

Le royaume des Korrigans On dit qu'à la nuit tombée... les campagnes bretonnes sont le territoire d'un autre peuple, d'une autre race, qu'elles s'animent d'une autre vie... celle des Fées pour certains, du Diable pour d'autres.

On dit qu'à la nuit tombée... les Enfants de la Nuit, les Bugale An Noz, jouent à des jeux peu orthodoxes... que les nuits de pleine lune sont celles des danses et des rites que le curieux se doit de ne jamais interrompre sous peine d'y perdre la raison...

" La nuit est affaire de Fées
Malheur au voyageur attardé "...


On dit aussi qu'ils n'ont jamais vraiment disparu. Discrédités, chassés peut-être, mais jamais oubliés. Le temps, les légendes et les écrits leur prêtent toutes les formes, tous les pouvoirs, un immense royaume souterrain et des trésors enfouis et dispersés dans la lande bretonne.


Maîtres des Pierres Levées et du Temps... c'est à eux que l'on destine les légendes les plus folles et les plus fascinantes. Voici un portrait de ces hôtes de la nuit : "Ils sont généralement noirs, velus, hideux et trapus; leurs mains sont armées de griffes de chat et leurs pieds de cornes de bouc; ils ont la face ridée, les cheveux crépus, les yeux creux et petits; leur voix est sourde et cassée par l'âge..."
Dotés de nombreux pouvoirs, les Korrigans, outre le fait de pouvoir varier leurs apparences, savent aussi se rendre invisibles, déclencher la pluie et le vent, exciter les tempêtes, aller en un instant là où ils le désirent... Ils sont aussi les maîtres des animaux et ont une force exceptionnelle...

Le royaume des Korrigans Les visiteurs qui parcourent l'été la région de Carnac n'imaginent pas que sous leurs pieds s'étend la plus importante colonie de Korrigans de nos contrées. Ils grouillent, ils fourmillent, s'activent incessamment dans les vertigineuses profondeurs souterraines de leur royaume. Ils auraient remué toutes ces pierres et formé les célèbres alignements.
Quelle extraordinaire forfanterie peut-elle être à l'origine d'un tel chambardement ? D'aucuns se plaisent à penser que l'irraison, l'oeuvre insensée, n'a qu'un seul but évidemment :

c'est pour que rêvent les enfants...

Pourtant, moi j'ai une autre explication : celle qui m'a été donnée par Berh'nïk le Korrigan, lui-même... chut ! Ce n'est pas ici que je dévoilerai le secret de son royaume. Sachez que seuls les coeurs purs pourront en savoir davantage. Pour connaître son histoire et les circonstances dans lesquelles je l'ai rencontré, il suffit d'attendre la fin de la musique des Korrigans !



Si le désespoir vous submerge après plusieurs années de recherche sans trouver l'accès secret vers son royaume, écrivez lui. Il consentira peut-être à vous donner un indice supplémentaire...